La pâte polymère : des possibilités infinies !

Mis à jour : 14 janv 2019


Vous l'avez remarqué : je suis en grande adepte du modelage en pâte polymère ! Beaucoup d'entre vous connaissent le terme "pâte Fimo". Mais qu'est ce que c'est au juste ? Comment ça fonctionne et que peut-on faire avec ? Je vais tenter de dégrossir un peu le sujet et, pourquoi pas, vous donner envie de vous essayer au modelage !

La "Fimo", c'est quoi ?

La pâte polymère, plus connue sous le nom de pâte Fimo, est une sorte de pâte à modeler qui durcit après cuisson au four. On parle le plus souvent de "pâte Fimo" car il s'agit de la marque la plus connue en France. Mais d'autre marques proposent également la fameuse pâte polymère comme Sculpey ou Cernit.


Pour ma part, je n'ai testé que la marque Fimo pour l'instant. Il existe plusieurs sortes de pâtes Fimo, comme la Soft, la Effect, la Classique et la Professionnelle. La Fimo Soft est la plus utilisée et ses couleurs sont uniques. La Fimo Effect rassemble des couleurs particulières, pailletées, phosphorescentes, translucides... Les deux différences principales entre ces différentes gamme de pâte sont la dureté de la pâte et les palettes de couleurs disponibles.

À quoi ça sert ?


La pâte polymère peut servir pour la création de bijoux, accessoires et éléments de décoration. On peut, par exemple, créer des boucles d'oreilles, des colliers, des bagues, des portes clefs, des figurines, des bougeoirs, des cadres photo... Les possibilités sont immenses : il suffit d'avoir de l'entrainement et beaucoup de patience.

L’avantage principal que je trouve à cette technique de création est qu'elle permet d’avoir une grande précision dans la réalisation, que nous ne trouvons pas dans d'autres techniques de modelage, comme la poterie par exemple.

Attention : Elle ne convient pas pour créer des objets ayant pour but de contenir des aliments. Je vous explique pourquoi juste après !


Comment ça marche ?


En premier lieu, la pâte polymère doit être ramollie en la malaxant. Cette étape est plus ou moins longue en fonction de la gamme de pâte utilisée et du temps depuis lequel le paquet de pâte est ouvert. Les marques proposent également des agents complémentaires à mélanger avec la pâte. Ce qui permet de ramollir davantage, notamment pour les teintes foncées qui sont plus dures. Les différentes couleurs de pâte peuvent, bien entendue, être mélangées pour obtenir de nouvelles couleurs !

Ensuite, vient l'étape du modelage. Et là, il n'y a pas quinze solutions : il vous faudra de l'entrainement, de la patience et surtout : ne pas avoir peur de rater ses premières créations. Je vous conseille vivement d'aller trouver des tutoriels sur internet et d'aller faire un tour dans les librairies et les magasins de loisirs créatifs pour y trouver des livres spécialisés. Du moins, c'est comme ça que je me suis lancée !

Une fois modelées selon vos envies, vos créations doivent être passées au four, généralement à 110°C. Cette opération permet de faire durcir vos créations, par le processus de polymérisation. Un peu de chimie : la Fimo est une pâte polymère thermodurcissable composée d’une résine et de réactifs permettant le durcissement de la matière sous l’effet de la chaleur. Le catalyseur que représente la chaleur va ainsi transformer la résine, pâte de consistance molle, en plastique de consistance rigide. Il s’agit donc bien d’une réaction chimique que l’on appelle communément, la polymérisation. Le temps et la température de cuissons peuvent varier selon la marque de la pâte utilisée (référez-vous aux indications sur vos paquets de pâte).


Après cuisson ( et après avoir attendu au moins 30 minutes que vos créations refroidissent ) c'est le moment d'apporter les finitions : ponçage, vernis, assemblage, collage... Mais surtout, soyez vigilants et minutieux : il serait vraiment dommage ( et extrêmement frustrant ) de casser une petite pièce que vous avez mis un temps fou à modeler... Je sais de quoi je parle ;-)


Quelques précautions à prendre !


Une cuisson à une température trop élevée, ( ou un temps de cuisson trop long ) provoque un dégagement de vapeurs toxiques. Il est donc impératif de bien respecter les indications de cuissons inscrites sur vos paquets de pâte. Il est conseillé d'aérer le four et la pièce à chaque cuisson, ou même d'utiliser un four réservé à la cuisson de la pâte utilisée ( ce qui n'est pas forcément évident, je vous l'accorde ). De plus, un temps de cuisson trop long endommagerait vos créations.


Selon Fimo, la pâte était toxique jusqu'en 2006 mais, depuis, le composant phtalates a été retiré pour supprimer la toxicité du produit, afin de permettre aux artistes de travailler sans risque.


Quoi qu'il en soit, ces pâtes restent chimiques et il ne faut surtout pas les ingérer ( et ne pas s'en servir pour contenir des aliments ). Il est donc judicieux de surveiller attentivement les jeunes enfant qui les utilisent.


Encore quelques exemples de créations pour finir !

Il ne vous reste plus qu'à vous lancer ! Je serai ravie de répondre à toutes vos questions !


______________________________

Sources :

http://56-grammes.fr/

https://la-petite-epicerie.fr/fr/content/24-les-indispensables-pour-commencer-la-pate-fimo

https://fr.wikipedia.org/wiki/P%C3%A2te_Fimo

Et mes différentes expériences !

Photos :

Anana'Split

23 vues